— Ace attorney : Turnabout In Court —
Bienvenue au tribunal fédéral. Very Happy
Veuillez vous connecter pour accéder aux salles d'audiences et aux RP. N'hésitez surtout pas à vous inscrire, on vous attend nombreux!

— Ace attorney : Turnabout In Court —

Forum RPG dans l'univers de la série de jeux Ace Attorney.
 
AccueilPortailFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Les catégories et le QEEL seront finalisés demain, merci de votre patience! ~ ♪

Partagez | .
 

 Il était une fois un RP sans nom... [PV Apollo, peut-être Paul]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis « Invité »
Invité
avatar

MessageSujet: Il était une fois un RP sans nom... [PV Apollo, peut-être Paul]   Mar 22 Mai - 19:39

Vous savez ce qu'il y a après le midi ? Oui, l'après-midi (si vous n'avez pas trouvé... Vous ne seriez pas un peu débile ?)... C'était justement à ce moment de la journée que Pearl Fey, une adolescente qui s'ennuyait un peu trop à son goût, était sortie de chez elle...

Ce n'était pas une superbe journée ou quoi que ce soit de ce genre ; elle n'était pas complètement ratée non plus, mais sans action... Donc un peu trop calme pour Pearl, qui n'avait absolument rien à faire. Elle regarda l'horloge qui indiquait presque quinze heures. Après avoir baillé à de maintes reprises, elle jugea qu'il était temps pour elle de sortir un peu... Ce qu'elle fit sans hésiter. Elle se retrouva donc rapidement dans la rue, qui était par ailleurs quasiment déserte. Pas étonnant, car le beau temps n'était pas vraiment au rendez-vous. En effet, le ciel était gris et plein de nuages. On ne voyait même pas un seul rayon de soleil, ce qui donnait à cet journée un air triste... Mais pourquoi se fier à cela ? Today's gonna be a good day... Maybe. Ouais, c'est classe l'anglais, je sais, je sais. Après tout, comment le savoir ? De toute façon, Pearl préférait positiver. Tandis qu'elle se disait ça, il était déjà quinze heures... Et qu'est-ce-qui se passe souvent dans cette heure-ci ? Le début de films au cinéma ! La jeune femme décida donc de s'y rendre, au moins pour passer un peu le temps...

Donc, elle se mit en route. Le chemin ne fut pas très long, ce fut même très rapide pour elle de s'y rendre. Elle rentra sans se presser, en prenant son temps. Elle alla ensuite à cet endroit où l'on pouvait voir les films à l'affiche en ce moment même. Il n'y avait quasiment personne qui était là, à part un vieil homme qui distribuait des petites affiches pour faire de la publicité... Pour son groupe de musique. Pearl en prit une par pure politesse, et nota mentalement de la jeter dés qu'elle verrait une poubelle. D'autres gens étaient là également, mais très peu.

Pearl observa les différentes affiches en se demandant quel film elle pouvait aller voir. Il y avait quelques films d'horreurs, mais rien que les images faisaient pâlir la jeune femme, elle décida donc de ne pas aller les voir. Ce n'est pas qu'elle n'aimait pas ce genre de films, mais certains lui faisaient vraiment trop peur. Elle vit d'autres genres... Elle en vit qu'elle avait déjà vu précédemment également, et souriait en pensant à certains moments qu'elle avait apprécié. Il y avait un tas de films qu'elle avait envie de voir, elle s'en rendait maintenant compte ! Et elle hésitait. La jeune médium s'était même mise à peser le pour et le contre de chaque film... Mais au final, ça ne servait absolument à rien, étant donné qu'elle arrivait toujours au même nombre de 'pour' et de 'contre'... C'est à dire Zéro Tout Pile (ZTP, aussi utilisé pour Zèbre Tout Poilu), car elle ne trouvait absolument rien... Oui, elle n'était apparemment vraiment pas douée pour ça... Elle n'avait qu'une seule certitude : elle ne voulait pas voir un film où le sang gicle partout et où les gens meurent de façon assez... Dégoûtantes, disons, si l'on veut rester poli...

" - Bon. Il faudrait peut-être que je me décide, un jour..." murmura-t-elle en soupirant.

Parfois, il lui arrivait de parler toute seule, et elle trouvait ça idiot elle-même... Elle voulait arrêter de faire ça, mais c'était depuis toujours qu'elle avait cette manie, et donc il lui serait très difficile pour elle d'abandonner ce tic... Heureusement, il lui semblait que ce n'était pas trop dérangeant pour les autres, car elle ne parlait pas très fort et ne se faisait pas de scènes... Elle se contentait de marmonner pour s'aider à réfléchir... Même s'il est vrai qu'il lui arrivait de péter un câble et de hurler alors qu'elle est seule des phrases du genre "MAIS IL EST OU MON PORTE-FEUIIIILLLLE ???" ... Enfin, quand on y pense, c'est assez compréhensible (même si à ce moment là, le porte-feuille qu'elle cherchait contenait en tout et pour tout vingt euros, et malgré tout elle l'a cherché toute la journée sans relâche, principalement dans les endroits les plus improbables, comme dans une bouteille de jus d'orange).

Bref, Pearl hésitait... Le temps passait, entre temps. Et quand l'horloge dans le hall du cinéma indiqua tout pile quinze heures et vingt-et-une minutes... Quelqu'un d'autre entra... Une personne que Pearl avait déjà rencontré auparavant, mais il y a bien longtemps... C'était...
Revenir en haut Aller en bas
Je suis « Apollo Justice »

avatar
Messages : 910
Date d'inscription : 27/11/2011
Localisation : Là où l'on s'y attendrait le moins en fait. ( chez moi quoi <8D)

Feuille de personnage
Objet possédé: Bracelet

MessageSujet: Re: Il était une fois un RP sans nom... [PV Apollo, peut-être Paul]   Lun 28 Mai - 23:00


15h21
22 mai
Au cinéma


Il entra finalement dans la salle climatisée du cinéma.
Le temps lourd du dehors accentuait la migraine chronique qui torturait quotidiennement Apollo depuis plusieurs jours : en effet la fraîcheur du lieu soulagea grandement ses maux de tête. Il se dirigea rapidement vers les distributeurs et s’assit sur le banc d’à côté.
Juste à pic. Oui, oui, je suis le type qui rentre dans le cinéma et qui squatte juste pour le siège confortable et la température idéale…

En effet il n’avait pas la moindre envie d’acheter un billet pour un film.

« Un peu surmené en ce moment non ? Essayer d’aller voir un film pour vous distraire… Histoire de décompresser… »
lui avait conseillé le médecin lors d’une visite qui datait à peine d’une demi-heure.

Mouais il n’avait pas tort. Sauf que les 30€ qu’il avait pensé à prendre avant de partir de chez lui sont partis dans la consultation et les médicaments proscrits. En plus il avait oublié sa carte bleue. Voilà, voir un film là, maintenant, c’était raté.

Il sortit de sa poche la petite boîte de paracétamol. Il en avait pris un cachet tout à l’heure au cabinet du généraliste mais il n’avait pas eu grand effet ; il s’était ensuite contenté de mentir en disant que c’était le cas car il savait désormais que son problème ne pouvait être résolu par l’ordre médical. C’était avec un sourire un peu crispé qu’il serrait la main d’un médecin déformé dans un décor rouge qui tourbillonnait. Oui, comme il le redoutait, son pouvoir s’était « détraqué ». Et ça, à moins qu’on le prenne pour un fou, peu de médecins refuseraient de ne pas l’interner afin de le disséquer et trouver la source de ses symptômes anormaux… Qui se trouvait d’ailleurs à son poignet gauche.

Il soupira et passa sa main sur le bracelet ocre. Cela faisait maintenant une semaine que les dérèglements avaient eu lieu. Au départ espacés de plusieurs jours, ils l’étaient désormais de seulement quelques heures et ils avaient surtout lieu quand le jeune homme se trouvait en compagnie. Il voyait momentanément flou pendant dix bonnes secondes puis tout reprenait comme si rien ne s’était passé. Les troubles passagers empiraient chaque jour et s’accompagnaient dernièrement de maux de têtes assez agaçants, ce qui n’arrangeait rien. Conscient désormais que les médicaments n’avaient aucune prise sur lui Apollo était maintenant sûr d’une chose :

TOUT CA C’ETAIT LA FAUTE DE CE TRUC !! ╬

L’avocat rangea la boite de comprimé dans sa poche puis massa péniblement ses tempes. Malgré le lieu censé être publique, le calme plat et silencieux d’un désert y régnait. Cette aubaine aurait dû le réjouir, propice à un « retour à la normale » mais c’était apparemment inutile : Apollo était certain que, malgré ses yeux clos, ses pupilles se dilataient et se teintaient de rouge. C’était…plutôt, flippant oui. Tout ce qu’il devait faire maintenant c’était trouver le moyen d’enlever ce bracelet coûte que coûte. Seul bémol, l’astuce de Wright constituant à jouer sur les températures hautes pour le desserrer ne fonctionnait plus, à son plus grand malheur : il fallait donc trouver autre chose.

Désespéré, il ouvrit les yeux et ne put s’empêcher de pousser un cri :

« GYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARH !! »


Une jeune fille se tenait non loin de lui, devant les affiches de film. Elle regardait l'avocat -très suspect il faut dire...- depuis un bon moment déjà et avait sursauté en même que lui. Rapidement, il se frotta les yeux énergiquement et tenta de jeter un coup d’œil à nouveau. L'adolescente le regardait encore avec un air choqué.


Un peu honteux de sa réaction violente, Apollo s'excusa :

« Hum... D-Désolé. J'avais...hum... une poussière dans l'oeil.»

Bonjour l'excuse originale !.. T'aurai pu trouver mieux quand même... songea-t-il en constatant le regard perplexe de son interlocutrice.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis « Invité »
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Il était une fois un RP sans nom... [PV Apollo, peut-être Paul]   Lun 2 Juil - 0:56

Elle s'en voulait de le regarder avec autant d'insistance. Heureusement que son regard n'était pas fait de rayons lasers, ou elle l'aurait tué depuis un certain moment. A cette idée, Pearl eut des étoiles dans les yeux, en se disant que ce serait génial. Puis, elle se dit qu'elle tuerait quand même pas mal de gens en une journée, et se dit que ce n'était pas super, finalement. Elle abandonna l'idée, en se rendant compte qu'elle n'avait toujours pas cessé de le fixer. Elle détestait ça. Pearl n'attendait pas beaucoup d'elle-même, mais là, elle se disait qu'elle avait en quelque sorte dépassé ses propres règles qu'elle s'était inconsciemment fixées. Pourtant, la jeune médium n'arrêtait pas de le fixer. Il faut reconnaître qu'il était assez intriguant. Comme s'il était un peu... Contrarié ? Bref, ce n'était pas un drame non plus. Le naufrage du Titanic était un drame. Trouver les sphynx mignons était un drame, carrément aussi affreux que le précédent - ou juste légèrement moins dramatique. Mais fixer une personne ayant l'air contrarié, et qui plus est avait les yeux fermés, et en l’occurrence ne pouvait pas voir qu'on le regardait, n'en était absolument pas un. Seulement, voilà. On ne reste pas les yeux fermés indéfiniment, c'est dans la logique des choses, n'est-ce-pas ? Il est donc tout naturel qu'à un moment, ses yeux ne soient plus clos, et qu'ils montrent la couleur de ses yeux. Ceux-ci étaient étrangement... Juste étrange. Elle n'était même pas sûre de leur vraie couleur. Peut-être rouge ? Peut-être d'une couleur plus claire, dans les tons roses foncés ? Peut-être écarlate, vermillon ? On ne pouvait pas le dire. Mais il était au moins sûr que sa pupille était vraiment très grande, dilatée. Ca ne faisait pas peur... Du moins, à peine. A ce moment-là, il eut une réaction tout à fait normale pour un humain, et bien il...

« GYAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARH !! »

Il cria, oui. Ce que n'importe qui aurait fait en voyant une jeune fille aussi étrange, coiffée à la manière d'un bretzel, habillée à la manière de... Personne. Pearl sursauta presque en l'entendant hurler.

« Hum... D-Désolé. J'avais...hum... une poussière dans l'oeil.»

C'était un peu gros quand même, comme excuse. Même assez... Pourri ? La jeune fille hésitait beaucoup entre le croire ou pas. Finalement, elle décida de ne pas suivre ce qu'elle croyait vraiment, et de faire l'inverse de ce qu'elle pensait. Pour faire plus simple, ignorer sa croyance dans la certitude qu'il mentait. Pour faire encore plus simple, elle fit semblant de le croire. Elle eut un geste alors très simple, très nonchalant : elle leva la main, en signe de paix, pour faire comme si elle disait " Peace, My Friend.", sauf qu'elle n'était ni anglaise, ni américaine, et que son accent était tout simplement complètement pourri. Ensuite, elle dit en toute simplicité, paisiblement, comme un bergère gardant ses moutons, trop occupés à stupidement bêler comme des...
Eh bien... Comme des moutons, j'imagine.
C'est de votre faute, si je suis la narratrice. Vous aviez qu'à m'empêcher de raconter ça. Ne vous étonnez pas si je m'éloigne un peu trop souvent du sujet. Tout ça, c'est à cause de vous, de toute façon. Si la narratrice que je suis n'était qu'une petite fille stupide elle vous tirerait la langue pour vous faire comprendre que c'est de votre faute, mais je ne le suis pas... Non, je rigole je le suis, ha ha.

Je sens que je vais m'attirer la foudre du grand Dieu des narrateurs si je continue comme ça, j'ai donc intérêt à me remettre à mon récit. N'oubliez surtout pas que si c'est moi qui vous raconte cette passionante histoire que vous raconterez au coin du feu avec vos petits enfants quand vous serez vieux - achetez mon livre : Comment culpabiliser quelqu'un qui n'a absolument rien fait en moins de cinq paragraphes.

"- Aucun problème !" dit-elle donc avec ce sourire qui quittait presque jamais le visage de la jeune femme.

Elle ne se forcait jamais à sourire, sauf dans des cas extrèmes, cela venait toujours naturellement. Peut-être que c'est pour ça que les gens la trouvaient adorable et mignonne lorsqu'elle était encore une enfant. Comme les koalas. Oh, que c'est mignon un koala.

Le Parc des Vitamines.

Tiens, pourquoi ces quatre mots envahissaient l'esprit de Pearl à ce moment précis ? Est-ce-que c'était des souvenirs lointains qui refaisaient surface ? C'était flou, comme si c'était une personne myope comme une taupe qui regardait sans ses lunettes. Enfin, techniquement une taupe est aveugle, et donc ne peut pas voir. Et oui, c'est de votre faute si je parle aussi stupides et sans intérêt pour vous.

Cette coupe de cheveux.

Si particulière, si inhabituelle. Ces deux pointes pointant vers le ciel pas toujours bleu, malheureusement. Cheveux marrons, comme les petits tas de terres que font les taupes dans notre jardin, que l'on croit myope mais qui sont en fait aveugles ! (c'est encore de votre faute, ça.) Et puis aussi...

Cette voix.

Qu'elle était sûre d'avoir déjà entendu, une fois. Puis, certains détails lui revinrent en tête, d'un coup.

"- Apollo Justice, n'est-ce-pas ?" dit-elle avec ce perpétuel sourire.

Elle croisa les bras et remit discrètement une mèche de cheveux extrèmement embêtante derrière ses oreilles. En espérant qu'elle ne s'était pas trompée de personne. Ca aurait été tellement bizarre...
Revenir en haut Aller en bas
Je suis « Apollo Justice »

avatar
Messages : 910
Date d'inscription : 27/11/2011
Localisation : Là où l'on s'y attendrait le moins en fait. ( chez moi quoi <8D)

Feuille de personnage
Objet possédé: Bracelet

MessageSujet: Re: Il était une fois un RP sans nom... [PV Apollo, peut-être Paul]   Lun 27 Aoû - 21:29

La jeune adolescente le fixait des pieds à la tête, comme si justement cette dernière lui rappelait quelque chose. Elle finit tout de même par y mettre la main dessus puis déclara d’un ton posé :

« Apollo Justice, n'est-ce-pas ? »

« Non. »

Comment ça non ?

« Euh je veux dire OUI !! Ouais !! C’est ça !! C’est bien moi ha ha ha ha… »


Mais comment diable le savait-elle ? Une supposition germa furtivement dans son esprit.



Je suis devenu un mec célèbre.

Supposition complétement située à côté de la plaque, sans la moindre équivoque. Mais maintenant qu’elle le disait… La jeune adolescente lui parut également familière.

« Euh… Je suis désolé mais… Je ne me souviens plus très bien de vous. » déclara-t-il en se frottant la tête comme si cela allait à mieux favoriser la connexion de ses neurones.

En espérant que je ne la vexe pas…

« Pouvez-vous me rappelez qui vous êtes ?... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis « Invité »
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Il était une fois un RP sans nom... [PV Apollo, peut-être Paul]   Sam 19 Jan - 15:44

"- Non.
- ... Ah..."

D'un air gêné, la jeune femme mit la main derrière son cou. Elle s'était totalement trompée, et en prime s'était prise une bonne honte. Alors qu'elle allait s'excuser en rougissant puis piquer un sprint pour partir, l'homme dit :

"- Euh je veux dire OUI !! Ouais !! C’est ça !! C’est bien moi ha ha ha ha… "

Elle eut un regard un peu désemparé. Etait-ce juste de la nervosité ou avait-il vraiment oublié qui il était ? Peut-être s'attendait-il tellement à ce qu'elle dise soit faux qu'il avait déjà préparé sa réponse à l'avance. Alors comme ça, on lisait sur son visage qu'une grande partie de ce qu'elle disait était faux. Ca fait toujours plaisir, surtout quand ce n'est pas la vérité. Néanmoins, elle eut vite fait d'oublier ces pensées pour se concentrer sur d'autres choses. Se souvenait-il d'elle ? Son air lui fit rapidement comprendre que non. Et les paroles qui suivirent confirmèrent son intuition.

"- Euh… Je suis désolé mais… Je ne me souviens plus très bien de vous. "

Pearl ne se sentit pas vexée pour le moins du monde. Elle se savait un peu transparente de temps à autre, et surtout, cela remontait à un certain nombre d'années. De souvenirs lointains qui revenaient, encore plus flous que la vue d'une personne myope dans une piscine, dans sa mémoire. La sienne n'était pas très vive ce jour-ci. La médium aurait peut-être dû rester chez elle à jouer au Memory. Il était trop tard pour se retourner et partir en faire une. En plus, toute seule, elle aurait eu du mal. Du coup, elle resta là, tandis que Apollo ajoutait :

"- Pouvez-vous me rappelez qui vous êtes ?... "

Elle releva le regard pour se présenter.

"- Je m'appelle Pearl, Pearl Fey.", déclara-t-elle avec un grand sourire.

Après une petite réflexion, elle ajouta un petit détail en plus.

" - Mais on me surnomme souvent Pearly. Je ne sais pas si ça peut vous aider ou que je me trompe complètement. Ne vous inquiétez, je ne vais pas vous embêtez plus longtemps si je ne vous dis rien. Désolée de vous avoir dérangée."

Cela sonnait tellement peu naturel qu'elle aurait pu reformuler entièrement ses phrases, si elle n'était déjà pas assez embarassée comme ça. Elle décida d'attendre dix secondes pour guetter une quelconque réaction, dans le cas contraire elle s'en irait. Pearl se sentait souvent un peu de trop. Elle commença à compter. Dix... Neuf... Huit ?
Revenir en haut Aller en bas
Je suis « Apollo Justice »

avatar
Messages : 910
Date d'inscription : 27/11/2011
Localisation : Là où l'on s'y attendrait le moins en fait. ( chez moi quoi <8D)

Feuille de personnage
Objet possédé: Bracelet

MessageSujet: Re: Il était une fois un RP sans nom... [PV Apollo, peut-être Paul]   Sam 19 Jan - 18:20

« Je m'appelle Pearl, Pearl Fey. » déclara la jeune fille.

Elle fit un très joli sourire, qui rassura l’avocat quant à une vexation qui lui paraissait désormais fictive. Le nom qu’elle lui donna accentua son impression de déjà-vu mais il préféra ne pas se fier à ses impressions. N’empêche que cette…coupe de cheveux et ces… vêtements. C’aurait été difficile d’oublier. Et en parlant d’ailleurs de sa tenue-originale il fallait avouer-, elle lui rappelait déjà celle d’une certaine médium qu’il connaissait…

Pearl continua :

« Mais on me surnomme souvent Pearly. Je ne sais pas si ça peut vous aider ou que je me trompe complètement. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous embêter plus longtemps si je ne vous dis rien. Désolée de vous avoir dérangée. »

Pearly ? Pourquoi est-ce que la vision d’un mec farfelu qui ressemblait vaguement à un singe surexcité en criant ce nom : « Pearlyyyyy » et en agitant ses bras dans tous les sens lui revenait subitement en mémoire ?...


« AH !! Je sais !! » s’exclama-t-il. « On ne se serait pas déjà rencontré euh… ( il n’arrivait plus à mettre la main sur le nom du fameux parc ) …bref, dans un parc ?! »


Ca remontait à loin tout ça… Heureusement que la coupe et les vêtements l’avaient choqué à l’époque, autrement la jeune fille qu’était devenue Pearl Fey ne lui aurait franchement rien rappelé… Non mais c’est vrai quoi, vous vous souvenez de toute les rencontres que vous avez fait il y a sept ans ?

« Vous ne me dérangez pas. » finit-il par dire. « Alors comme ça, vous êtes médium vous aussi ?.. Vous connaissez peut-être… Maya Fey ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis « Invité »
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Il était une fois un RP sans nom... [PV Apollo, peut-être Paul]   Mer 30 Jan - 17:13

" - AH !! Je sais !!" s’exclama-t-il. " On ne se serait pas déjà rencontré euh… ( c'était comme si il cherchait le nom exact de l'endroit ) …bref, dans un parc ?! "

Ravie qu'il se souvienne à peu près d'elle, Pearl tenta de se rappeler de l'endroit exact de leur rencontre, mais le nom si clair venait brusquement de s'en aller vers une zone plus lointaine de son cerveau.

" - C'était assez proche de Belissima, si je me souviens bien, mais je ne saurai pas... Enfin, oui, c'était un parc."

Elle se tut ensuite.

"- Vous ne me dérangez pas., finit-il par dire. Alors comme ça, vous êtes médium vous aussi ?.."

Heureuse de ne pas déranger Apollo, elle l'était encore plus de pouvoir l'aider ou au moins de répondre à des questions qu'il aurait pu se poser à son sujet.

"- Hum, oui... Ca se voit, pas vrai ? On ne croise pas tous les jours des gens habillés comme moi ici..."

Le mot "ici" était très marqué, sans qu'elle ne le fasse vraiment exprès. C'était une manière comme une autre de se rassurer quant à la normalité relative de sa manière de s'habiller. Même si elle avait fini par s'habituer à la façon dont les gens regardaient son style au quotidien, si vous me permettez l'expression, c'était bien en grande partie parce qu'elle était convaincue que c'était juste la ville qui voulait ça. Si elle était loin de la vérité, elle n'était peut-être pas complètement dans le faux non plus. C'était quelque chose d'assez complexe dont elle n'avait pas conscience, et si elle en avait, j'aurai douté que Pearl en ait vraiment fait une de ses préoccupations principales. D'ailleurs, quand elle s'en trouve une, ce n'est généralement pas pour plus d'une semaine. Mais là n'est pas le sujet, sinon le sujet ce serait appelé "Pearl et ses problèmes pour trouver des problèmes". Est-ce-qu'il s'appelle comme ça ? Je ne crois pas, non. Alors, le sujet est clos.

" - Vous connaissez peut-être… Maya Fey ?
- Hé oui ! Qu'on ait le même nom de famille n'est pas juste un hasard..."

Elle ne réagit pas tout de suite à la question. Est-ce-qu'il s'était passé quelque chose, pour changer un peu ? Puis, elle prit quelques minutes pour réfléchir à la question " Comment ne pas ressembler à une hystérique en posant cette question ?".

" - Pourquoi cette question... Il lui est... Arrivé... Quelque chose ?" dit-elle en achevant avec peine ses mots à cause du petit tremblement dans sa voix.

Il était arrivé tellement de choses à sa cousine qu'elle s'inquiétait pour rien désormais. Même si à l'extérieur Pearl ne laissait rien transparaître, à l'intérieur mille questions s'entrechoquaient dans son cerveau.
Revenir en haut Aller en bas
Je suis « Apollo Justice »

avatar
Messages : 910
Date d'inscription : 27/11/2011
Localisation : Là où l'on s'y attendrait le moins en fait. ( chez moi quoi <8D)

Feuille de personnage
Objet possédé: Bracelet

MessageSujet: Re: Il était une fois un RP sans nom... [PV Apollo, peut-être Paul]   Dim 10 Fév - 15:25

« Hé oui ! Qu'on ait le même nom de famille n'est pas juste un hasard... »

Apollo hocha la tête. Il se demandait si les médiums possédaient tous le nom de Fey et formaient ainsi ces genre de grande famille traditionnelle avec des vieilles coutumes et un vieux sage en guise de chef (… Ya pas erreur avec le chef actuel là ? Non ? Bon… )… Mais avant qu’il ne puisse dire autre chose, la jeune fille sembla tout à coup très pensive et demanda d’une voix un peu tremblante :

« Pourquoi cette question... Il lui est... Arrivé... Quelque chose ? »

L'avocat ne s'attendait pas à cette réaction à l'évocation du nom "Maya Fey". La voix de la jeune médium était devenue hachée et dissimulait une anxiété évidente.


« Hein ? Non, non pas du tout !! Juste par simple curiosité ! » tenta-t-il de la rassurer. « Je l’ai rencontrée dans les montagnes Kurain… Et depuis que Monsieur Wright a récupéré son badge, elle vient parfois lui rendre visite au cabinet… Donc je la connais un peu. »

Elle avait l’air de compter beaucoup pour Pearl. Il est évident qu’autrement, elle ne se serait pas inquiétée de la sorte. En effet, Maya Fey possédait une énergie et un caractère fort qui devait sans doute la rendre populaire auprès des jeunes personnes… Enfin d’après lui, c’est ce qu’il pensait.

Il jeta un œil à l’horloge du cinéma. Deux jeunes hommes debout à la caisse discutaient et ne cessaient de le regarder.

Ils doivent sûrement se demander si je compte rester assis là toute la journée plutôt que de regarder un de leur film…

Il plissa rapidement les yeux : apparemment sa vue s’était rétablie en mode normal et sa migraine était devenue plus légère. Le jeune avocat était soulagé mais espérait ardemment que la situation perdure. De plus, il ne savait toujours pas à quoi ce dérèglement était dû... Peut-être devait-il en faire part à Vérité.

Apollo se leva alors, -sans se rendre compte que sa boite de paracétamol venait de s’échapper de la veste de son manteau- bien décidé à sortir du champ de vision de ces deux rapaces. Il se tourna vers Pearl :

« Vous comptiez regarder un film non ? Dans ce cas-là, je vais vous laisser… Je faisais juste une petite pause.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Je suis « Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Il était une fois un RP sans nom... [PV Apollo, peut-être Paul]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il était une fois un RP sans nom... [PV Apollo, peut-être Paul]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» il était une fois 1720
» [MU] Il était une fois en Amérique [DVDRIP]
» Il était une fois... un homme-lézard
» Il était une fois un gars qui faisait un Nuz'...
» [JEU] Il était une fois....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
— Ace attorney : Turnabout In Court — :: Archives :: -